Historique

En 1871, un premier abri est construit. Une vraie cabane voit le jour en 1904. Des travaux d’agrandissement s’y effectuent en 1921, puis en 1952. En 1955, la section CAS Chaussy acquiert la cabane. Enfin, l’aménagement intérieur de la cabane est transformé de 2006 à 2008; elle offre désormais cachet préservé, confort et sécurité.

En 1963, le premier téléphérique jusque la cabane est mis en service.

Cabane

Cabane des DiableretsAvant la construction de la cabane, en 1871, un premier abri est construit au pied du Pas du Lustre, au commencement de la Vire Bernus. Construit en pierres, cimenté en dedans et en dehors, avec son mur semi-circulaire, il ressemblait à un colossal nid d'hirondelles. Il était muni d'un fourneau et pouvait contenir sept à huit personnes. Cet abri ne rendait pas les services qu'on attendait. Orienté Nord-Ouest, il ne tarda pas à se remplir de glace et fut complètement abandonné et auto-détruit.

Nos archives nous en donnant la possibilité, il nous paraît judicieux de nous intéresser quelques instants aux circonstances de la "naissance" et des premiers jours de la vis de notre cabane. Depuis l'existence d'une cabane au Muveran, les guides des Ormont se sentaient en infériorité vis-à-vis de leurs collègues de la vallée de l'Avançon. En 1903, ils adressèrent au comité de la section une requête lui demandant d'envisager la construction d'une cabane pouvant faciliter l'ascension du Massif des Diablerets et de l'Oldenhorn. L'emplacement au haut du vallon d'Entre-la-Reille, près de la Tête-aux-Chamois, convenait idéalement à ce but. Une société de la cabane se constitua.

Les matériaux furent acheminés par chars au Col du Pillon et, de là, à dos d'hommes jusqu'à l'emplacement choisi. Ce ne fut pas une petite affaire, le franchissement de la Vire-aux-Dames nécessitant la pose d'une passerelle volante; la construction fut menée à chef durant le mois d'août 1904, souvent gênée par le froid et la neige, provoquant des glaçons de plus de trente centimètres sur la charpente. L'inauguration eut lieu le dimanche 10 septembre 1904.

En 1921-1922, la cabane fut agrandie une première fois (bois et éternit). En 1952, nouvel agrandissement avec la pose de deux façades de pierres. Dès 1955, des pourparlers sont menés pour reprendre la cabane, dont la société propriétaire est plus ou moins moribonde; ce qui sera fait deux ans plus tard et c'est donc en 1957 que la Section Chaussy se porte acquéreur de la cabane des Diablerets pour la somme de Fr. 35'000.–, dont une participation de Fr. 20'000.– du Comité central du CAS.

Dès 1968, différents travaux ont été éffectué : la construction d'une annexe au Nord, un bûcher au rez-de-chaussée, une chambre pour le gardien, un dortoir de huit places à l'étages, un porche d'entrée, les façades, furent doublées en moellons de pierres grises sur place et les tavillons du toit remplacés par de l'éternit. Coût des travaux : Fr. 134'000.–. Toutes ces améliorations ont donné comme résultat une cabane solide, jolie, pimpante, s'intégrant parfaitement au paysage environnant. L'inauguration eut lieu le dimanche 26 août 1973.

En 1978 un nouveau bûcher est construit pour Fr. 28'640.–. Les employés des remontées mécaniques trouvent une source en dessus de la cabane. En 1986, la cabane dispose d'un peu plus de confort, grâce à l'installation de l'électricité et du téléphone. En 1989, on doit remplacer le câble téléphonique qui a été endommagé par la foudre. Les volets sont également remis en état et la cuisine est équipée d'un nouveau fourneau. En 1993, certains travaux sont entrepris pour rendre cette cabane encore plus attractive; des infiltrations d'eau nécessitent des réparations sur le toit et les dortoirs sont rénovés. Après 2002, suite à un ouragan, le toit de la cabane a été emporté et fut refait à neuf. En 2004, la construction d'une magnifique terrasse devant la cabane.

L'aménagement intérieur de la cabane a subit des transformations de 2006 à 2008. La cabane a été isolée, les dortoirs ont été refaits, une nouvelle cuisine a été intstallée, les toilettes ont été construites à l'intérieur et deux douches ont été installées.

Source : Brochures "100e anniversaire de la cabane des Diablerets" et "CAS Section Chaussy 1918 – 1993 75 ans"

 

Téléphérique

Téléphérique

1959 L'idée naît de relier par téléphérique le Col du Pillon au glacier de Tsanfleuron. Dépôt par deux comités d’initiatives (1 bernois, 1 vaudois) de demandes de concession pour des remontées mécaniques dans le massif des Diablerets. Début des travaux préliminaires. Octroi de deux concessions par l’Office fédéral des transports avec obligation de jonction à la Cabane des Diablerets
1963 Mise en service par LRD (Luftseilbahn Reusch) des deux tronçons de téléphériques Reusch – Oldenegg et Oldenegg – Cabane. Mise en service par TPD (Téléphériques Pillon) du tronçon télécabine Pillon – Pierres-Pointes.
1964 Mise en service complète de la chaîne vaudoise Pillon – Pierres Pointes – Cabane – Glacier des Diablerets.
1971 Construction et ouverture du premier téléski (téléski du Dôme) sur le glacier de Tsanfleuron pour la pratique du ski d'été.
1977 Construction et ouverture du télésiège du Scex Rouge
1979 Construction et ouverture du nouveau téléski du Dôme
1983 Construction et ouverture du téléski de la Quille du Diable
1993 Construction et ouverture du téléski de Tsanfleuron
1997 Début de la rénovation des installations existantes. Construction du nouveau téléphérique Reusch-Oldenegg.
1999 Mise en service du nouveau téléphérique Glacier 3000
2000 Début des travaux de la construction du restaurant Botta 3000 (selon des plans de l'architecte renommé Mario Botta) en mai. En octobre, mise en service du nouveau télésiège débrayable 4 places du Scex Rouge.
2001 Restaurant Botta (restaurant l'altitude) : ouverture du self-service en mai, suivie de celle du restaurant traditionnel (4ème étage) en juin.
2006 Au début de la saison d'hiver - fin novembre - un nouveau système d'enneigement mécanique a été installé entre le col d'Audon et Oldenalp et certaines pistes ont été améliorées. La piste de la combe d'Audon, d'une longueur de 7 km, ouvrira début novembre et on pourra y skier dans des conditions optimales jusqu'à fin avril.
2007 26 mai: L'inauguration de l'Alpine Coaster ainsi que le début de la saison d'été. La plus haute installation de luges sur rails du monde est la nouvelle attraction de Glacier 3000.

Source : Glacier 3000, fin 2011